Tissu anti ondes et protection électrosensible

09 81 39 30 94
Permanence téléphonique

Votre panier est vide.

Mon compte  |   Mes commandes

Mesure d'atténuation de blindage

Les mesures d'atténuation présentées sont conformes à la norme GAM T20 qui correspond a une norme française appliquée dans le domaine militaire. 

Le laboratoire Emitech situé à Lyon dispose d'une chambre anécoïde permettant d'effectuer des mesures officielles et reconnues à l'international. 

Ci-dessous quelques notions de base et explications indispensables pour appréhender les élements graphiques suivants. 

  • Une Onde électromagnétique = une combinaison d’une onde magnétique et d ’une onde électrique qui se propagent en oscillant. Un peu comme la pédale d'un vélo, l'une alimente, l'autre et leur alternance entretient leur propagation avec une puissance qui finit par diminuer avec la distance.

 En haute fréquence ces 2 champs sont fortement couplés, on ne peut pas les mesurer séparément. Au final lors de la mesure d'atténuation, on va mesurer l'atténuation au global sur le champ électrique E et le champ magnétique H que l'on appelle le "champ formé". 

  • La fréquence est le nombre d'oscillation par seconde  (s'exprime en Hertz)
  • La longeur d'onde est la distance qui sépare 2 points d'oscillations ( s'exprime en m ), elle est liée à la vitesse de propagation de l'onde.

Ex : La fréquence du signal Wi-Fi est de 2480 MHertz c'est à dire qu'il se produit  2480 oscillations par seconde. 

  • On va parler aussi de Puissance en Watt qui correspond à la quantité d'énergie émise par seconde.

Lors des tests, les ondes sont émises pour chaque fréquence les unes après les autres et dirigées vers la surface semi-métallique du tissu. Elles s'atténuent à la traversée du matériau cuivre et l'on mesure derrière le tissu, l'énergie résiduelle qui a traversé le tissu. 

Les résultats obtenus sont supérieurs à 99%d'atténuation du signal pour toute la bande de fréquence allant de 800Megahertz à 6 Gigahertz. 

Ces résultats attestent d' une véritable efficacité physique du tissu de blindage, qui malgré cet effet d'écran, conserve ces caracteristiques mécaniques à savoir: un article fin, souple et transparent, utilisable en rideaux et autres applications vestimentaires. 

Les services de téléphonie mobile sont par définition conçus pour des utilisateurs qui ne sont pas fixes, par conséquent le signal radioélectrique est diffusé en tous les sens afin de couvrir toutes les zones. Le contexte est donc déjà très différent de la modélisation pure que l'on a en laboratoire. Cependant, avec d' excellentes atténuations comme celle-ci, vous pouvez être assurés d'un très bon résultat chez vous. 

De plus, en situation réel, le tissu fait face à une multitude de fréquences cumulées en même temps et non rectiligne. Les obstacles liés aux constructions et à la géographie du lieu, la présence d'éléments réfléchissants ou pas créent un contexte très diffèrent du test laboratoire qui travaille par balayage croissant de 800MHertz à 6 Gigahertz, et donne une courbe point par point pour chaque fréquence isolée.

Les ondes peuvent aussi se décomposées en somme d'ondes, ce qui rend les phénomènes physiques très difficiles a modéliser et à visualiser. Même pour les scientifiques et physiciens avertis la représentation globale des phénomènes de propagation électromagnétique est un véritable casse-tête. 

Que se passe-t-il quand l'onde arrive sur la surface d'un tissu blindé. 

Les charges en mouvement dans la porteuse qui constitue l’onde changent de milieu de propagation, elles passent de l’air qui leur offre très très peu de résistance à un nouveau milieu le cuivre qui s’oppose fermement à leur propagation. Une émission 4G, par exemple, utilisant la plage de fréquence 2500à 2600MHertz pour circuler, va voir sa puissance rayonnée freinée à plus de 99.9%. 

Photos d'une série de tests chez Emitech en chambre anécoide, réalisés en Juillet 2014: